Améliorer ou modifier les pierres

On entend souvent parler de diamant synthétique ou traité. Ces pierres reçoivent en effet un traitement afin de modifier leur couleur ou leur pureté. Une fois traités, elles ne sont donc pas 100% naturelles et coûtent moins chers que de véritables pierres blanches ou colorées. D'ailleurs, la valeur patrimoniale d'un diamant traité sera toujours moins grande que celle d'une véritable pierre. Mais quels sont les traitements visant à « purifier » ces gemmes qui n'ont, en temps normal, aucune chance de jouer dans la cour des grands ?

Le forage au laser

Parmi les principaux traitements visant à sublimer un diamant, on trouve le forage au laser. Cette technique consiste à créer un trou en partant de l'inclusion pénalisante tout en remontant à sa surface. Puis, on injecte de l'acide dans la cavité. Ce dernier dissout l'inclusion qui pose problème et finit par embellir la pierre. Le forage au laser est un traitement permanent et très courant.

Le colmatage de fracture

Il arrive qu'un diamant ait des fractures. Ces dernières peuvent être naturelles ou accidentelles. Il convient alors de les combler à l'aide d'une substance dont l'indice de réfraction est très proche de celui du diamant. Grâce à un tel matériau, les fractures ne seront pas supprimées mais seront invisibles à l'œil nu. Ce traitement n'est pas permanent, ce qui signifie qu'il faudra le renouveler.

Le traitement de la couleur par couche

Les spécialistes parlent aussi de « surface coating ». Ici, on modifie la couleur en surface. On applique un revêtement très fin et composé de métal qui donne une couleur vive et attrayante. Néanmoins, cette technique est frauduleuse. Vous aurez été prévenu, d'autant plus qu'un vrai connaisseur sera aisément capable de remarquer la supercherie à l'œil nu.

Le traitement de la couleur par radioactivité

Datant du début du 20ème siècle, le traitement de la couleur par radioactivité a subi de nombreuses améliorations au fil des années. Concrètement, on irradie le diamant dans un réacteur nucléaire. Ce sont des neutrons rapides, des rayons gamma et de la très haute énergie qui permettront le changement de teinte. Une fois sorti du réacteur, il est traité thermiquement, si bien que sa couleur pourra virer du bleu au jaune, orange voire même au rouge.

Le traitement HPHT

On finit avec le traitement haute pression haute température (HPHT) qui vise à reproduire les conditions géologiques de la formation du diamant. Pour améliorer sa composition cristallographique, on brûle la pierre à plus de 1 500°C !

DiamsInvest fait confiance à


Diamond Privilège
Logo
Découvrez l'offre


Pourquoi nous font-ils autant rêver ?

Découvrez tout plein d'anecdotes au sujet de la plus radieuse des gemmes :