Les lieux d'échange des diamantaires

Si les principales mines d'exploitation se trouvent au Botswana, au Zimbabwe, en Inde et en Russie, c'est bien dans des bourses spécialisées que les plus belles gemmes sont commercialisées. Ces structures réservées aux véritables connaisseurs et professionnels du diamant échappent à toute réglementation. Là-bas, on achète ou revend des diamants sans contrat. C'est sur l'honneur que chaque opération commerciale est conclue. Dans cet article, on vous en dit plus sur ces fameuses bourses.

Anvers

De l'importance d'Anvers

La luxueuse ville belge n'est autre que la capitale historique du diamant. Depuis plus de six siècles, c'est à Anvers que les plus grosses opérations financières sont réalisées. Il faut dire que pas moins de 1 500 sociétés et 1 800 joailliers y sont concentrés, tous spécialisés dans la fabrication, l'achat et la revente de pierres précieuses. Dans les rues Hovenier, Schup, Rijf et Pelikan, 500 000 carats s'échangent chaque année, l'équivalent de 26 milliards de dollars de diamants !

Des contrôles d'identité rigoureux

On remarquera qu'Anvers est une ville très surveillée. Son économie repose presque intégralement sur la pierre précieuse. Dans chaque entreprise et commerce anversois, un système de fichage extrêmement performant analyse et enregistre l'identité des acheteurs et revendeurs, l'objectif étant d'éviter toute fraude ou escroquerie. Ce système de fichage est standardisé et commun à l'ensemble des bourses du diamant réparties aux quatre coins du globe. On peut le dire, les arnaques sont impossibles sur ce marché.

Panoramique bourse

Une vente qui se fait dans la tradition

Si l'identité des négociants est toujours hautement surveillée, on remarquera que le processus d'achat ou de vente d'un diamant n'est régi par aucune loi. En effet, les opérations sont réalisées dans le respect d'une tradition stricte. La négociation se fait autour d'une table, verre à la main. Pour conclure une affaire, les parties concernées s'échangent une poignée de main.

L'organisation du négoce mondial, un marché très discret

Il existe 28 bourses mondiales consacrées au négoce du diamant. Situées dans des villes prestigieuses telles que New York, Tel-Aviv, Bombay ou encore Hong-Kong, ces lieux d'échanges possèdent tous un certificat délivré par la World Federation of Diamond Bourses, un organisme fondé en 1947 et qui œuvre pour la préservation des intérêts des bourses. Son second objectif est de garantir la transparence des ventes.

Très fermées, ces places d'échange sont gérées et animées par des connaisseurs. Elles sont régies par le principe de discrétion et pour espérer les intégrer, il est indispensable d'être parrainé par un diamantaire de confiance. Reste que le négoce de diamant est aujourd'hui en plein essor et que les choses pourraient changer d'ici peu.

DiamsInvest fait confiance à


Diamond Privilège
Logo
Découvrez l'offre


Votre soif de savoir n'a pas de limite ?

Il est temps de passer à un autre chapitre de votre apprentissage :